Loutte est classe

Ce 17 mars 2020, Bertrand Loutte est dans son cabinet de Barbe-Bleue en Seine-et-Marne. Un cabinet tapissé de plusieurs milliers de disques. En quelques minutes, ce journaliste et réalisateur pour Arte rassemble une poignée de 45 tours évoquant le virus, la pandémie, l’isolement ou plus généralement le chez-soi.
L’idée était fameuse. L’idée d’en faire un livre l’est encore plus.

Épreuve à la fois collective et intime, le confinement a servi de révélateur et à faire ressurgir nos failles et nos forces. Avec ce livre, Loutte nous promène dans sa discothèque en éclairant notre lanterne avec des références pointues. Et nous touche en évoquant entre les lignes son isolement.

Elle est chouette Paulette

Bertrand Loutte fait donc se croiser dans les colonnes de son livre 46 groupes dont les frères Reid, les Soup Dragons (au sein desquels on entend la guitare de Jim McCulloch, le futur collaborateur d’Isobel Campbell et de Mark Lanegan), Les Charlots pour ne citer qu’eux…
On redécouvre des singles oubliés et surtout on découvre des nouvelles raisons d’écouter les autres.

You should always keep in touch with your friends

After school, a friendship walking home
We fled across the fields, until we were alone
To a bridge, that stood close by the sea
The day that we spent there, is ours eternallyI don’t have to tell you
I’m sure you understand
The first who lay beside me
Made me what I am (oh, she made me what I am)A smile, in these ungrateful times
Makes all that you left me seem more worthwhile
But no, I couldn’t really dare
To show how much I miss you
Isn’t that unfair?I don’t have to tell you
I’m sure you understand
The first who lay beside me
Made me what I am (oh you made me what I am)And no matter how it ends
You should always keep in touch with your friends


45 tours de confinement de Bertrand Loutte est disponible dans toutes les bonnes librairies et sur les Internets. (Section26/chicmedias)

Random image